Identifier les visiteurs anonymes de votre site web

Comment identifier les visiteurs anonymes de son site web ?

En France, seuls 2% des internautes remplissent un formulaire lorsqu’ils visitent un site web. Les 98% restants sont des visiteurs anonymes qui consultent les contenus du site (offres, pages produit, articles…) et repartent sans donner leurs coordonnées. Pourtant, beaucoup de services marketing ont tendance à concentrer leurs actions et leur budget sur les 2% de leads déjà engagés… et délaissent les 98% de visiteurs anonymes.  

Or ces internautes ne visitent pas votre site par hasard ! Ils sont, au même titre que les leads engagés, des prospects chauds qui représentent un chiffre d’affaires potentiel conséquent.

Mais une question demeure : comment identifier les visiteurs anonymes de son site web ?


Identifier les visiteurs anonymes de son site en respectant le RGPD

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, identifier les visiteurs anonymes qui consultent votre site web est une chose aisée. Mieux encore, ce processus d’identification est conforme avec le règlement général sur la protection des données (RGPD)

Étape 1 : installation du traceur

Lorsque vous avez commencé à utiliser Google Analytics, vous avez dû installer un traceur sur votre site web. Il s’agissait d’un petit bout de code à copier / coller dans le code de votre site.

Pour identifier les visiteurs anonymes de votre site, c’est exactement le même principe. Il vous suffira de copier / coller un morceau de code dont la fonction sera de découvrir qui sont les internautes qui parcourent votre site.

Pour vous procurer ce traceur, vous devrez choisir de travailler avec l’une des solutions du marché. Si Visiblee est pour la seule à identifier nominativement le visiteur anonyme et sa situation professionnelle, il existe d’autres solutions sur le marché qui permettent d’identifier l’entreprise du visiteur anonyme. Dans tous les cas, si l’internaute refuse l’utilisation de cookies (en cliquant sur “je refuse” dans le bandeau de consentement), alors toute donnée le concernant sera instantanément supprimée, conformément à la législation en vigueur avec la RGPD. Même après acceptation, l’internaute dispose d’un droit de retrait.

Étape 2 : Fonctionnement du traceur

Chaque traceur a ses propres caractéristiques. Une fois installé, le traceur commencera automatiquement à collecter en temps réel :

  • l’adresse IP du visiteur anonyme
  • sa localisation
  • ses cookies
  • et l’empreinte numérique du matériel utilisé.

Dans le cas de Visiblee, c’est ensuite un algorithme basé sur le machine learning qui permet d’identifier les visiteurs anonymes et leur entreprise. Une fois le travail d’identification terminé, vous pourrez, selon la solution du marché que vous aurez adopté, retrouver l’ensemble des informations collectées au sein de la même plateforme.

Exemple de visiteur anonyme identifié avec Visiblee

Dans l’exemple ci-dessus, parmi les informations capturées, on retrouve notamment :

  • Le nom du visiteur
  • Son entreprise
  • Le poste occupé
  • Son adresse email
  • Son parcours digital
  • Les coordonnées de l’entreprise
  • Le Chiffre d’Affaires de l’entreprise
  • Le nombre total de visiteurs appartenant à cette entreprise, leur identité, un historique de ces visites…

Vous l’aurez compris, il serait dommage de passer à côté de toutes ces informations ayant un fort potentiel commercial, surtout quand on peut les obtenir en respectant la RGPD !

Si votre site comptabilise des milliers de visites, une fois les visiteurs anonymes identifiés, une autre question se pose : comment faire le tri parmi toutes ces informations ?

Étape 3 : Identifier les visiteurs anonymes les plus intéressés par votre offre et/ou ayant le plus grand potentiel commercial

Pour hiérarchiser le potentiel commercial des visiteurs anonymes identifiés, certaines solutions permettent, via un système de scoring, de déceler les prospects les plus pertinents. Un score, allant de 1 à 100 est en effet attribué à chaque visiteur. Plus l’internaute s’est montré intéressé (visites multiples, nombre et contenu pages visitées, temps de visite etc.) plus il recevra une note élevée. Par ailleurs, il est également possible de filtrer votre recherche de leads par l’intermédiaire de filtres : secteur d’activité, pays, chiffre d’affaires etc. De quoi donner du grain à moudre à votre équipe commerciale !

Étape 4 : Utiliser le potentiel marketing du traceur d’identification des visites anonymes

Puisque vous avez désormais la possibilité d’identifier chaque visiteur de votre site, vous pourrez maintenant rentabiliser plus facilement l’ensemble de vos leviers marketing.

  • Exemple n°1 : vous venez de passer 3 jours sur un salon, en tant qu’exposant, à pitcher votre offre et à distribuer / récolter des cartes de visites.

Il est intéressant de suivre attentivement qui visite votre site dans les jours suivants le salon identifier les          prospects rencontrés sur le salon qui ont également visité votre site et les pages qu’ils ont consultés !

  • Exemple n°2 : vous venez de mettre en ligne sur votre un site un communiqué de presse qui présente votre nouvelle offre.

Vous pouvez facilement identifier les journalistes qui sont venus le lire, pour organiser vos relances presse et décrocher des parutions !

  • Exemple n°3 : vous avez envoyé un mailing à votre base client pour les informer de votre nouvelle offre.

Vous pouvez identifier les clients qui sont venus sur votre site suite à cette action marketing, identifier sont ceux qui sont le plus intéressés et ajuster vos relances en fonction de leur appétence pour votre offre.

  • Exemple n°4 : votre blog d’entreprise vous permet d’acquérir du trafic, mais les visiteurs quittent votre site après avoir lu l’article. Vous vous posez des questions sur la rentabilité de votre Content Marketing…

Désormais, les lecteurs de votre blog ne sont plus des inconnus : ils ont (entre autres) un nom, une entreprise, un moyen de contact un score d’appétence pour vos produits ! De quoi booster le ROI de vos articles.

En bref :

Il est aujourd’hui inconcevable de passer à côté du potentiel commercial offert par l’identification des visiteurs anonymes de votre site web.

Simple à déployer et parfaitement légal, un traceur d’identification vous permettra non seulement de multiplier votre nombre de leads qualifiés, de simplifier le travail de votre équipe commerciale, mais aussi de rentabiliser les autres actions marketing que vous mettez en places.

Écris par Paul Le Padellec : Fondateur de B2B Webmarketing, Paul Le Padellec est un freelance expert sur les sujets du Content Marketing et de l’Inbound, spécialisé sur le marché B2B IT.

No Comments