Content Marketing : Optimiser son ROI en 6 étapes

  • Content Marketing ROI

Revenons aux sources. Le marketing pour faire du marketing n’a aucun intérêt – le but est de se faire connaître ou de vendre. On investit temps, ressources et argent pour avoir un ROI positif. Et comme le content marketing est devenu très populaire, nous nous sommes posés la question de savoir si c’était vraiment intéressant financièrement. Réputée moins chère, cette stratégie est moins analysée en termes financiers que les autres – mais ce n’est pas pour autant qu’elle ne coûte rien. Alors comment s’assurer que le contenu pour lequel vous travaillez dur (et payez cher) vous donne un ROI positif ?

Avec ces 6 étapes, optimisez vos coûts :

  1. Comprendre ses analytics
  2. Concentrer ses efforts de réseaux sociaux
  3. Bien utiliser les images
  4. Adapter son contenu
  5. Choisir un bon titre
  6. Optimiser son tunnel de conversion

1. Comprenez vos analytics

Pour être sûr de maximiser son ROI, il faut pouvoir le calculer avec précision, à la fois au niveau du trafic, de l’engagement et des résultats en nombre de leads ou de conversions. Pour cela, plusieurs solutions existent :

Google Analytics présente l’avantage non négligeable d’être gratuit bien que ses fonctionnalités soient logiquement plus limitées. Si vous savez vous en servir, vous pouvez très bien trouver tous les résultats dont vous avez besoin pour bien suivre vos actions. Beaucoup de gens se lancent dans le content marketing sans faire attention aux résultats, produisant du contenu en espérant que cela suffise. Cela fait partie des mythes du content marketing : « Si je produis du contenu, je vais attirer des gens ». Cependant une analyse détaillée des objectifs et résultats dont taux de clic, conversion, rebond, etc. vous permet de connaître quels contenus marchent et ne marchent pas.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur Google Analytics, voici un tutoriel vidéo simple pour partir sur de bonnes bases.

2. Concentrez vos efforts de réseaux sociaux

Il est inutile de trop vous disperser. Concentrez vous sur quelques réseaux sur lesquels vous savez avoir du potentiel. LinkedIn Twitter et Facebook sont une bonne base et n’offrent pas la même démographie et vous permettent donc de diversifier sans s’éparpiller. En B2B, LinkedIn est un must-have.
Comparez votre ROI sur ces réseaux : divisez les ventes générées par chacun par le temps et autres ressources que vous avez investis (comme une plateforme de management des réseaux sociaux par exemple). Cela vous permettra de cibler vos efforts sur les bons canaux.

3. Utilisez les images correctement

Pour les TPE, c’est une excellente méthode d’optimiser son contenu et son ROI. Il est estimé que 94% des articles avec images sont davantage vus et ont 40% plus de chances d’être partagés. Cela veut dire trouver une illustration pertinente et l’optimiser également pour le SEO.
Il arrive cependant un point où une image magnifique ne vous rapportera plus d’argent supplémentaire. Mesurez ce point afin de savoir quand vous arrêtez !

4. Adaptez votre contenu

Plus vous suivez l’actualité sur votre sujet, plus vous verrez quelles questions se posent souvent. Et à partir de là vous pourrez adapter votre contenu pour répondre à ces questions que se pose votre cible. Partagez le ensuite au bon moment – lorsque la question se pose de nouveau dans votre sphère.
N’en oubliez pas pour autant votre ROI ! Le contenu créé répondra peut-être à des interrogations, mais il est aussi là pour convertir. Le call-to-action est indispensable (que ce soit un bouton pour acheter, essayer gratuitement, vous suivre, s’abonner à la newsletter…).

5. Donnez le bon titre

Le titre de votre contenu doit être accrocheur. Voici quelques types de titres pour vous aider :

  • Accrocheur (« 5 techniques pour mieux s’exprimer en public » / « Devenez un pro de la présentation »)
  • Mystère (« Peur de parler en public ? »)
  • Question (« Comment améliorer ses présentations devant un large comité ? »)
  • ‘Décalé’ (« Vous allez agiter les foules »)

Vous devez amener les gens à cliquer ! Sur des articles du même thème, vous pouvez ainsi tester quel type de titre convertit mieux que d’autres.

6. Optimisez votre tunnel de conversion

Vous pouvez faire en sorte d’améliorer votre ROI en prenant soin de chaque étape de votre processus de vente. Par exemple, à la toute première étape (d’attirer du trafic), ne vous occupez que des leads qualifiés. Attirer des personnes qui ne sont pas du tout susceptibles d’acheter votre produit est un gâchis de temps et d’argent. Puis intervient le contenu, et c’est à ce moment-là qu’il faudra vérifier l’engagement qu’il créé. Quand vient la phase de lead nurturing, où l’email est par exemple souvent utilisé, les metrics vous aideront à suivre la bonne direction. Chaque étape optimisée, même légèrement, est un bénéfice important sur le long-terme !

No Comments